L'Ecotourisme


Qui suis-je ?

Introduction

Le développement durable

L'écotourisme

Déroulement du projet

     Le développement et la pratique inadaptés du tourisme peuvent entraîner la dégradation des habitats et des paysages, la réduction des ressources naturelles, ... En revanche, un tourisme responsable peut contribuer à faire naître une prise de conscience et un soutien à la protection de l'environnement et à la culture locale, et engendrer des perspectives économiques pour les communautés, voir même les pays. C'est en résumé, la philosophie de l'écotourisme, dont voici quelques définitions :

     Le terme écotourisme a été fondé par l'archéologue Hector Caballos-Lascurain en 1983. La UICN (Union Mondiale pour la Nature) définit l'écotourisme comme une "modalité touristique responsable environnementalement parlant, consistant à voyager ou visiter des zones naturelles sans les endommager, et avec l'objectif de profiter, apprécier et étudier les attractions naturelles de ces dites régions, ainsi que telle ou telle manifestations culturelles qu'il est possible d'y rencontrer, à travers un processus qui promeut la conservation, n'ayant qu'un faible impact sur les milieux environnementaux et culturels, et encourage un développement socio-économique actif qui soit bénéfique aux populations locales."

     Une autre définition, celle de la Société pour l'Ecotourisme (The Ecotourism Society) définit l'écotourisme comme "Un voyage responsable dans des zones naturelles qui conserve le milieu et soutient le bien-être des populations locales."

     L'écotourisme est un terme fréquemment employé. L'expression " écotourisme communautaire " pousse un peu plus cette dimension sociale. Il s'agit d'une forme d'écotourisme selon laquelle la communauté locale contrôle de façon significative son développement et sa gestion tout en y étant impliquée et selon laquelle une proportion importante des bénéfices reste au sein de la communauté.

     En bref, l'écotourisme a pour objectif de contribuer à la préservation des milieux naturels et de leurs biodiversités et participer à l'amélioration des conditions de vie des populations. Les programmes d'écotourisme doivent être à la fois participatifs et bénéficiaires aux populations locales, compatibles avec l'environnement et respectueux des valeurs culturelles.

     En ce qui concerne l'habitat, l'esthétique de chaque nouveau bâtiment doit être soigneusement étudiée. Les styles traditionnels et les matériaux disponibles localement doivent être privilégiés.

     L'exigence des touristes vis-à-vis de leur hébergement d'une part et l'envie de modernisme de la population locale oblige à trouver des solutions viables alliant les matériaux disponibles et les matériaux modernes, tout cela à moindre coût.

     Voici un exemple de projet d'écotourisme en Côte d'Ivoire, dans le parc national de Taï : Pour les activités touristiques, un centre d'accueil dénommé "Ecotel Touraco", d'une capacité de 20 lits, avec un restaurant et un bar, a été construit en bordure du parc. L'architecture de ce centre s'inspire de l'habitat traditionnel local.