Carnet 44 : Premiers jours en Equateur et premières .... (du 16 au 19 août).

 


Une fois n'est pas coutume, je commence un carnet avec la même photo que la fin du carnet précédent. Et tout ça pour vous dire quoi ? Que je fais mes premiers pas en Equateur et mes premières .... .... photos bien sûr !
Arrivé à Guayaquil, je prends la direction de Quito la capitale. Je fais une halte auparavant à Santo Domingo de Los Colorados (photo ci-jointe qui permet d'illustrer), mais contrairement aux apparences, c'est la ville la plus moche que j'ai croisé depuis le début de mon voyage. Santo Domingo de Los Colorados, une ville à éviter !
Le lendemain on commence à prendre de l'altitude, les premières montagnes apparaissent et les couleurs magiques de l'altiplano sont au rendez-vous.
Vert, bleu, jaune, blanc, tout y est même les câbles éléctriques, satané câbles électriques !
Puis soudain apparaît Quito.
Quito, qui à l'inverse de Santo Domingo de Los Colorados (un nom à rallonge en plus un peu comme par chez nous, les Sainte Geneviève des bois !) est la plus belle ville que j'ai vu depuis le début du voyage.
La population andine est aussi présente.
J'ai donc voulu consacrer ce carnet à cette ville. Allé, je vous emmène en balade.
Les édifices religieux se trouvent à tous les coins de rues et le détail dans le travail est remarquable.
Les rues montent et descendent sans cesse
et permettent de passer de place en place, sympa non ?
Celle-là par exemple descend ! Mais je l'ai d'abord grimpé et à pied en plus !
Quito est une ville très colorée. Avec en plus le ciel bleu ça déchire grave !
Photo artistique d'un coin de rue pas grand chose à dire, désolé.
Et pour finir voici Quito de nuit.
Et encore Quito de nuit mais sous un autre angle.
La vue depuis ma chambre d'hôtel sur la dernière boutique ouverte et les deux clochards qui discutent tranquillement au milieu.
La cathédrale San Francisco sur la place San Francisco, logique.
Une rue.
La cathédrale San Francisco mais avec des nuages et moins sombre. Ce qui me permet de rajouter quelques infos sur cette cathédrale. Elle est en effet recouverte à l'intérieur depuis environ 2 mètres jusqu'à vachement haut (je ne pourrais pas très bien chiffré le "vachement" en mètre ni en pieds d'ailleurs, mais c'était vachement !) de décorations en or.
C'est pas romantique comme endroit ! Avec les pigeons au coucher de soleil.
Bon voilà c'était Quito, la ville que j'ai préféré et que je vous recommande. Maintenant en route vers le Sud où de nouvelles aventures nous attendent !


Carnet suivant