Carnet 37 : Le Cambodge, Royaume du sourire.




Tout le monde aura reconnu en background le temple d'Angkor Wat que nous avions plus que bien présenté dans le carnet 35.
Au Cambodge, c'est très simple, tout le monde vous sourit pour un rien et tout le temps.
Si vous êtes en bateau, les enfants se ruent au bord de l'eau pour vous saluer. Si vous êtes en moto les autres motards rigolent et vous saluent. Si vous êtes en pick-up alors là tout le monde rigole !!!
Devant l'appareil photo personne n'est effrayé bien au contraire.
Peut-être intrigué de temps en temps.
Contre toute attente celui-ci rigole aussi mais vous ne pouvez pas voir à cause de son masque.
Le tailleur de pierre est en revanche bien concentré sur son travail.
C'est pas mignon ça ?
Tout comme en Thailande, les moines se rencontrent à tous les carrefours.
Une des rares fois, où j'ai réussi à prendere une photo d'enfants sans qu'ils me sautent dessus (je vous rassure celle d'après ils m'ont sauté dessus !).
Mais ça aussi c'est mignon !
La vendeuse de pain français s'il vous plaît, la boulangère quoi.
Une vieille cambodgienne.
Ahhhh le chauffeur du pick-up qui nous a fait attendre 3h30 avant de partir !
Une autre vieille ou plus précisément celle qui m'écrasait le pied dans ce fameux pick-up !!!
Quand je vous disais carnet 36 que tout le monde rame dans les villages flottants ...
Ahhhh ces enfants ...
Attention piège, cette charmante dame est vietnamienne.
Deux petits charlots !!!
Non mais franchement je rigole encore de voir ces photos ! Et c'est comme ça partout. Il faut s'imaginer que derrière moi, à gauche, à droite (au-dessus bientôt) c'est comme ça !
Les deux charlots de tout à l'heure.
Bon là je comprends, on ne peut pas sourire et ramer en même temps.
Regardez le dernier dans l'eau qui a déjà la main tendue pour saluer alors qu'il sort à peine la tête de l'eau. C'est un peu ça le Cambodge, tout commence par un sourire et une main tendue.
D'autres enfants, on s'en lasse pas n'est-ce-pas ???
Je me tape l'incruste dans les carnets portraits avec mon ami le moine qui lui ne sourit jamais. Vous pouvez noter que ma chemise est de la couleur des toges des moines, couleur locale.
Le dimanche au Cambodge c'est la fête partout. En route pour Phnom Penh, nous croison ce genre de bonhomme qui danse en bord de route et saluent les voitures qui passent. Fascinant ces cambodgiens.
Des pêcheurs perturbés pendant leur travail par notre présence et surtout mon appareil-photo.

Et pour finir, ce superbe sourire et ce regard qui a tout l'air de dire : "vous reviendrez n'est-ce-pas sur ce Site hein, vous reviendrez ?".

Alors à la prochaine.



Carnet suivant